Création : transfert d'image sur porcelaine crue avec photos retravaillées pour obtenir le motif souhaité, à l'Atelier Les mains sur terre
 
Reportage photos à L'atelier Les mains sur terre de Cerise Manoha. Détail d'une coupe ilôt.

L’atelier a pris naissance d’une envie forte de transmission, d’un lieu de création et de partage où chacun pourrait être soi, avec la terre.

J'aime travailler la lettre et l’image.
Diplômée de l’ESAD de Saint-Etienne, j’ai exercé le métier de graphiste directrice artistique
une vingtaine d’années.
La matière, la photographie, l’écriture, les expérimentations me manquaient.

Au détour d’une exposition de Lionel Rister, dans son atelier, je découvre ses plaques en terre polie enfumée… Transportée par son univers, son atelier si lumineux et si paisible, je décide alors de m’inscrire pour suivre ses cours. J’avais retrouvé le bonheur de faire avec mes mains.

La céramique devient une nécessité, un retour à mes racines. Symbol de vie, elle résonne en moi comme une pulsion irrépressible. J’amorce alors un changement radical et concentre mon temps et mon énergie à me former pour vivre enfin la terre.


Le travail de la céramique incarne mes valeurs les plus profondes : bienveillance, partage, amour du beau et du bien fait, avec le temps qu'il faut pour le faire.

J’ouvre l’atelier en octobre 2019.

Florence Farge

Détail du travail de transfert d'image sur porcelaine crue, à l'Atelier Les mains sur terre | Florence Farge

Remerciements

Merci à Lionel Rister, pour son soutien indéfectible et sa transmission.


Merci à Frère Daniel de Montmollin, qui m'a témoigné sa confiance et m’a autorisée à utiliser le titre de son livre pour le nom de mon atelier.


Merci à la municipalité de Claix de m'avoir permis d'être dans ce bel atelier.